Je parle souvent de l’ego en fait, mais principalement à son rapport avec les emotions comme la peur ou la colère ou encore l’amour. Il y a pourtant un rapport tout simple que l’on peut faire avec l’ego. Ce rapport est, d’autant plus, très répandu et facilement repérable dans notre sociétée.

C’est le jugement de l’autre et notre sociétée supposément « bien pensante ». Aujourd’hui on entendra souvent dire qu’une telle personne est jolie tandis que l’autre ne l’est pas ou que une personne est meilleure que l’autre n’est-ce past? Une observation objective d’un point de vue extérieur passe encore, mais si ce type de raisonnement vient de soi, alors il s’agit de l’ego. C’est simple non? À la minute où je pense que je réussis mieuxou moins bien ou encore que je suis plus ou moins mature qu’une autre personne c’est que je suis manipuler par mon ego.

Même lorsque que l’on se dévalut, l’ego y joue une grande part. Pourquoi? Parce qu’il ne nous laissera jamais prendre confiance en nous afin de conserver son emprise sur notre conscience.

Mais au fond qu’est-ce que l’ego? Il représente parfois un ami, parfois un ennemi. Lorsque cela vous apporte des bénéfices, il vous aménera du positif, mais lorsqu’il s’agit de vous aimer comme vous êtes et de guérir vos blessures il devient votre ennemi. Après tout cela dépend de la personne, par exemple, dans mon cas, sans mon ego encourageant mes peurs et mes blessures, je n’affronterais pas mes peurs ni ne ferais autant d’effort ppur me sortir de situations diverses. Mais il n’est pas la voix qui me sit de lacher prise ou celle qui me conseille de ne pas juger mon ami pour ce qu’il a fait. Il n’est pas la voix qui me dit de me taire plutôt que de camoufler une véritée qu’elle quelle soit. Ceci sont des gestes  de ma conscience. Lorsque l’ont parvient à ne plus écouter les 130 milles questions que nous avons et lachons prise, il devient plus facile de faire preuve d’ouverture et de ne pas juger son prochain.

Cassandre Alexa

Publicités