Récemment, un de mes collègues a vécut un décès d’un proche. Ce qui m’a fait réfléchir, car pour lui c’était un soulagement en fait! Cette personne était gravement malade physiquement, donc cela fut une libération d’une certaine façon.

Ce qui m’a fait penser que c’est un peu comme une relation avec quelqu’un de manipulateur ou possessif. Cela nous plombe, nous isole dans notre perit monde avec cette personne. Les gens ne nous visite plus que de loin, sans grande sincérité comme à travers les réseaux sociaux, le téléphone ou autre moyen interposés. L’on perd nos relations peu à peu parce que l’on c’est trop refermer sur soi. Au fond dans ce moment là se libérer de cetype de relation devient un soulagement non? Provoque aussi un changement en nous, une prise de decision sur de nouvelle limite quand au niveau d’abus que l’on tolère. C’est une forme de mort et aussi une libération au fond.

Advertisements