Mots-clefs

, ,

Voilà la deuxième fois que je me régale de ce «feel good» film! À chaque fois quelque chose de différent m’accroche… Et cette fois-ci c’est la dolce farniente… Vous savez j’étais tellement bonne à cela avant, et maintenant que je suis en appart j’ai oublier c’est quoi. Le ménage n’a jamais été quelque chose que j’aimais, jamais et je doute qu’il le soit un jour!!! Pourquoi? J’aime avoir l’impression que quelqu’un vie, fait la cuisine, rie, pleure et crée dans mon appart… Quand j’arrive et que je viens de faire le ménage, que tout est placé à sa place sans désordre aucun, je me sens alors oppressé. Un peu de chaos j’aime ça, faudrait juste que j’apprenne à quand même ne faire qu’un strict minimum.

 Et vous savez quoi? La dolce farniente, c’est justement prendre une pause, pas complétement arrêter. Prendre une pause pour mieux apprécier et prendre plaisir à ce que vous faites, mais aussi à ce que vous avez accompli. C’est un moment que l’on se donne pour le plaisir de se le donner après avoir fourni un effort qui nous semble, à nous, considérable.

 Alors vraiment je vais le faire, et même m’y mettre dès ce soir, je vais commencer par faire la vaisselle en faisant à manger. Une soupe miso au nouille udon, clémentine et tofu avec peut-être une oeuf cuit dur avec tout ça!! Je vais en faire une bonne quantité pour pouvoir en mettre dans des pots masson et en avoir pour plus tard. Peut-être que je mettrai ma recette ici également avec la méthode pour la mettre en pot masson également. Et après j’écouterai des épisodes de Bones, pour le plaisir, avec un bol de soupe et des biscuits secs au pois chiche et poivre sichuan!

 Pour le plaisir de calmer mes nerfs épuiser par du travail continuellement sous-pression sans aucune escapade.

Publicités