Étiquettes

, , ,

the autumn by delfee

Oui bon! Je suis plus ou moins choquée! Je travaille dans un hôtel 3 étoiles dans le vieux Québec et vient de et vient de constater qu’il y a vraiment une énorme différence entre le prix des chambres au mois d’octobre et de novembre! Cela me stupéfie!!! Passer de 149$ à 89 dollars j’en suis choquée!!! Surtout qu’il ne rentre pas vraiment plus que 3 à 4 réservations par jour en plein mois d’octobre, alors louer une chambre a 149 $ dollars pour un hôtel 3 étoiles, c’est dès le départ exagéré!!!

Mais voilà ce n’est pas de ça que j’avais envie de parler! Mais bien de confiance en soi sauf que cela m’a fait du bien de râler un peu contre cet hôtel! J’ai fait tous mes stages dans des hôtels 4 étoiles offrant un service client incroyable alors qu’ici ils cherchent à être un 4 étoiles, mais offrent un très mauvais service client!

En fait c’était tellement a l’opposé de ce qui m’avait été demandé jusqu’à maintenant que cela m’a déstabilisé sur le coup et a ébranlé ma confiance en moi en fait!

Mmm… en fait c’est peut-être ce travail, qui, justement m’a permis de bâtir une confiance en moi un peu plus grande! Il n’y a jamais que du négatif après tout!

Ce qui m’amène à me demander ce qu’est réellement la confiance en soi. Comme j’aime me compliquer la vie avec plein de questions j’ai trouvé intéressant de réfléchir à cela!

De cette réflexion j’ai conclu qu’avant d’être capable de dire qu’on a confiance en soi il faut être capable de se dire : ‟je t’aime”. Tout par de nous pour revenir vers nous donc si l’on commence par s’aimer on pourra aimer son voisin, mais aussi s’aimer permet d’avoir une assurance vis-à-vis de nos actions. On cesse de douter de nous par peur du jugement de l’autre lorsque l’on pause un geste à mesure que l’on apprend à s’aimer.

Quand l’on aime quelqu’un on accepte beaucoup de chose de lui que l’on accepterait peut-être pas si c’était nous qui l’avions fait. Alors plus l’on s’aime plus on est capable d’accepter ce que nous n’aurions pas accepté auparavant si cela venait de nous et non d’un autre.

C’est ce que mon travail est en train de m’apprendre et je ne pense pas avoir fini d’apprendre là-dessus! Alors que j’aime ou je n’aime pas mon travail je vais persévérer encore un peu! De toute manière, réceptionniste, on peut l’être partout dans le monde! Alors je crois que dans 2 ou 3 ans j’irai en France travailler puis je voyagerai et travaillerai ailleurs! HaÏti, la République Dominicaine, la Martinique, le Maroc, l’Inde, la Thaïlande etc. Sont tous des endroits que j’ai envie de voir!

Publicités